Fin de la préférence made in France pour le PSG ?

Depuis l’arrivée des propriétaires qataris à la tête du PSG en 2011, les dirigeants du club de la capitale ne cessent de clamer leur envie de construire une équipe compétitive axée sur le « Made in France ». Quatre ans après et à la veille de l’Euro 2016 le résultat du paris n’est pas glorieux.

Sur les vingts-trois joueurs professionnels de l’effectif parisien de la saison 2014/2015, seulement neuf d’entre eux étaient de nationalité française. Et c’est quand on regarde l’équipe type de Laurent Blanc que le constat est le plus aberrant. Un gardien Italien, une défense 100% Brésilienne, un milieu composé de deux transalpins et du seul Français présent dans le onze type, Blaise Matuidi ; et enfin un trio d’attaque formé d’un Suédois, d’un Uruguayen et d’un Argentin.

Matuidi, l’arbre qui cache la forêt

matuidi

S’il y a bien un français qui réussit au Paris Saint-Germain, c’est Blaise Matuidi. L’ancien stéphanois est omniprésent et englobe un volume de jeu assez phénoménal. Malheureusement, hormis le numéro 14 du PSG, rares sont les apparitions des joueurs français sous le maillot parisien.

Yohan Cabaye rentre environ une fois tous les deux matches pour remplacer Marco Verratti et Adrien Rabiot a été quelques fois titulaires cette saison, seulement grâce aux blessures des milieux titulaires. Cela reste assez léger pour un club qui veut construire une ossature 100% française.

Alphonse Aréola devait jouer un rôle important dans les cages parisiennes lors des prochaines années mais le jeune gardien n’a pas vraiment impressionné pendant son prêt à Bastia. Auteur de performances de haut niveau avec les dogues, Lucas Digne était arrivé dans le club de la capitale avec le statut de futur titulaire. Cependant, le jeune latéral peine à confirmer et ne dégage aucune sérénité quand il est sur le terrain.

Jean-Christophe Bahebeck apprend auprès des meilleurs attaquants de notre Ligue 1. Avec Cavani, Ibrahimovic ou même Lavezzi à ses côtés, il devrait acquérir de l’expérience à l’entraînement qui lui servirait en match, mais au lieu de cela, on retrouve un garçon assez maladroit dans ses prises de balles et qui ne parvient à se mettre dans des bonnes conditions de frappe.

 

Mais alors, quelles sont les solutions ?

De nombreux français brillent dans notre championnat de France, à l’instar d’Alexandre Lacazette qui a terminé meilleur buteur du dernier exercice avec vingt-sept réalisations. Alors que Nasser Al-Khelaïfi courtise Lacazette et Fékir, son homologue lyonnais, Jean-Michel Aulas a annoncé que ses deux hommes forts étaient intransférables.

L’autre jeune pépite française qui brille en ce moment est Paul-George Ntep. Le rennais vient d’honorer ses premières capes avec le maillot tricolore et a déjà montré beaucoup de choses. Débordements alliant vitesse et technique, centres de qualités, vision de jeu exemplaire, Ntep correspond parfaitement au type de recrue « made in France » que les dirigeants du PSG veulent acquérir.

Au delà de la Ligue 1, quelques jeunes français brillent à l’étranger. Aymeric Laporte en est la parfaite incarnation. Le jeune défenseur français porte les couleurs de l’Athletic Bilbao depuis trois ans et ne cesse d’impressionner les recruteurs du monde entier. Outre-Manche, Kurt Zouma rend des copies presque parfaites à chaque entrée sous le maillot de Chelsea. En manque de temps de jeu, l’ancien stéphanois serait une bonne recrue si le PSG jetait son dévolu sur lui.

psg-m_0

Le FPF bloque la route du PSG

Depuis l’année dernière, l’UEFA a mis en place une sorte de balance pour équilibrer les dépenses et les recettes des clubs européens. Étant dans l’incapacité d’attirer Angel Di Maria, à cause de ce fair-play financier instauré par l’UEFA, le PSG sera une nouvelle fois restreint sur le marché des transferts cet été. Les possibles départs de Lavezzi, Motta ou même de Cavani permettraient aux dirigeants parisiens de grossir l’enveloppe des transferts.

Selon les dernières rumeurs, Di Maria serait toujours dans le viseur de Nasser Al-Khelaïfi. Kevin Trapp, le prometteur gardien allemand serait tout proche de signer un contrat avec le club de la capitale. Le meilleur joueur du championnat allemand 2014/2015,Kevin de Bruyne attire tout spécialement Laurent Blanc et Cie, et pourrait peut-être rejoindre le PSG cet été. Parmi toutes ces rumeurs qui n’ont pour l’instant pas été confirmées par le club, aucune ne concerne un joueur français.

cavani

Pourquoi bousculer la dynamique actuelle ?

Pourquoi le PSG changerait-il du jour au lendemain la quasi-totalité de son effectif juste pour tenir ses promesses de « Made in France » ? Cela avantagerait-il le club de la capitale ? Non. Le Paris Saint-Germain vient de connaître son année la plus faste depuis 1996 sur le plan des trophées.

Auteur d’un triplé (voire quadruplé si l’on compte le trophée des Champions) sur le plan national, le PSG a offert un beau spectacle en Ligue des Champions. Les joueurs de Laurent Blanc ont remporté leur match de poule à domicile contre le FC Barcelone puis ont héroïquement éliminé Chelsea en huitième de finale. En quart de finale, les parisiens sont tombés sur une équipe de Barcelone remontée à bloc et destinée à écraser toutes les autres équipes sur son passage.

En conservant les joueurs clés que sont Marco Verratti, Javier Pastore ou encore Thiago Silva et Marquinhos en défense, lePSG aura une nouvelle fois l’occasion de nous faire vibrer l’an prochain, et ce, même sans beaucoup de joueurs français. Néanmoins, on aimerait voir plus de tricolores porter le maillot parisien lors des prochaines années…et pas celui de l’OM.